Textes

Qui sommes-nous ?

Nous sommes des ex-employs de la socit BlueComm, nous fmes les petites mains d’une enqute sur l’« esprit d’entreprise » en Wallonie. Nous avons fait grve pour protester contre nos conditions de travail et une rmunration misrable. Et nous avons gagn. Flexblues est notre identit collective.

a c’tait le pass, maintenant l’avenir est ouvert et d’autres combats se prparent.

Le plein emploi est mort, vive le plein emploi précaire !

6 mars 2006

Rforme des retraites, destruction de l’assurance-chmage, contrle des chmeurs sans cesse renforc, loi Fillon, rforme de l’Universit, les attaques se sont multiplies depuis des annes. Elles ont toutes donn lieu des rsistances, de multiples formes d’action, de la manif l’incendie en passant par des grves ponctuelles ou plus durables, des occupations sur les toits ou dans les halls. Mais nous avons perdu.

Peut-tre n’avons-nous jamais russi formuler un nous, ni dans les textes, ni dans les actes : lycens, intermittents, prcaires de l’Education Nationale ou de la restauration rapide, profs d’un ct, meutiers de l’autre, nous avons sagement attendu notre tour pour agir. Aujourd’hui, ce serait aux jeunes de se mobiliser contre le CPE ; les autres ont pass leur tour, il fallait lutter contre le CNE en temps et en heure.

Pourtant ce qu’instaurent le CPE et le CNE, c’est un projet de socit : celui du plein emploi prcaire. La division entre chmeurs et travailleurs que nous n’avons jamais su combler dans nos luttes, ceux qui dcident de notre sort la combleront pour le malheur de tous : des miettes de boulot, des miettes de formation et bien sr des miettes de revenu, voil ce qui nous attend. Ces deux contrats sont ce titre exemplaires : tous les droits pour l’employeur, et rien pour le salari, pas mme celui de dmissionner et d’accder l’assurance-chmage.

Des variables d’ajustement, voil l’avenir qui nous est promis : trimball d’une boite une autre, d’un statut un autre, apprenti quatorze ans, travail de nuit quinze ans, stagiaire gratuit vingt, en CDD ou en CNE trente, en contrat d’avenir quarante, en cumul retraite boulot de merde 70 ?

Que voulons-nous vraiment la place de tout a ? Si c’est le plein emploi, pas la peine de descendre dans la rue, on l’aura. Entre un CDI Mc DO ou un temps partiel dans les services la personne, une succession de contrats aids, une dose de travail gratuit en stage ou en EMT (Evaluation en Milieu de Travail), ou de l’intrim plein temps, chacun aura l’embarras du choix.

Si mme les organisations de gauche et les syndicats en sont dsormais classer tout dsir de changement parmi les utopies rvolutionnaires, rien n’oblige les principaux concerns, nous tous, ne pas vouloir autre chose : une activit choisie, bouffer, se loger, se dplacer..., une indemnisation entre les priodes d’emploi qui assure chacun la possibilit de quitter un boulot, prendre le temps ncessaire pour tudier, se former...

NOUS POUVONS AGIR.

En prenant comme point d’appui la rsistance aux destructions programmes de l’assurance-chmage, du droit du travail et du reste. Agir, c’est faire grve, manifester, s’organiser, communiquer, occuper, saboter, mais c’est aussi ouvrir des espaces de discussion et d’analyse dans les facs, les ANPE, les thtres ou les entreprises.

propulsé par spip | hébergé par alterezo | interface d'administration
Dernière mise à jour du site : 16 mai 2008