Actu

Qui sommes-nous ?

Nous sommes des ex-employés de la société BlueComm, nous fûmes les petites mains d’une enquête sur l’« esprit d’entreprise » en Wallonie. Nous avons fait grève pour protester contre nos conditions de travail et une rémunération misérable. Et nous avons gagné. Flexblues est notre identité collective.

Ça c’était le passé, maintenant l’avenir est ouvert et d’autres combats se préparent.

Bob le Précaire toujours en grève

22 février 2006
Rendez-vous jeudi 13h30 devant la bourse

Nous prenons bonne note des différentes déclarations de M. Barthollet représentant de Bluecomm, dans lesquelles nous voyons enfin une certaine bonne volonté, il nous semble cependant que tout cela reste encore bien flou.

Nous aimerions donc revenir sur les points suivants.

Tout d’abord, nous sommes très heureux que Bob, notre porte-parole, ait enfin reçu un exemplaire de contrat. Permettez toutefois que nous soulignions qu’il est pour le moins étonnant que les contrats soient « en cours d’élaboration » fin février alors que nous sommes engagés depuis décembre et qu’il était initialement prévu que notre travail se termine le 28 janvier. Certains sont « incapables de faire remplir des questionnaires en 50 minutes », d’autres n’arrivent pas à rédiger des contrats en 8 semaines... Où est l’anomalie ? A ce sujet, lorsque M. Barthollet dit qu’il est « pure calomnie » d’affirmer que la société Bluecomm encourage le travail au noir, nous pouvons retourner cette affirmation et fournir les mails et les enregistrements audio prouvant nos dires.

Quant au contenu du contrat, nous l’étudierons plus en profondeur très prochainement mais après une première lecture, il nous semble qu’il ne réponde pas à nos demandes. Ainsi, il reste basé sur le temps nécessaire pour faire remplir l’enquête (soit dit en passant, nous maintenons, pour l’avoir expérimenté, que cela prend largement plus de 50 minutes) alors que nous demandons que soit également pris en compte le temps pour trouver les personnes correspondant aux critères et le temps de déplacement. De plus, ne sont toujours pas pris en compte non plus les frais occasionnés par ces démarches. Enfin, le tarif horaire proposé n’est pas différent du tarif initialement prévu.

En attendant d’avoir d’autres propositions de la part de Blucomm à ce sujet, nous gardons donc les enquêtes remplies en notre possession, et nous invitons nos sympathisants et les journalistes à venir demain jeudi à 13h30 devant la Bourse (Bruxelles) où nous organisons une petite action pour exprimer notre mécontentement.

Le collectif Flexblues

Contact : Bob le Précaire (0499.39.29.38.)

propulsé par spip | hébergé par alterezo | interface d'administration
Dernière mise à jour du site : 16 mai 2008