Actu

Qui sommes-nous ?

Nous sommes des ex-employés de la société BlueComm, nous fûmes les petites mains d’une enquête sur l’« esprit d’entreprise » en Wallonie. Nous avons fait grève pour protester contre nos conditions de travail et une rémunération misérable. Et nous avons gagné. Flexblues est notre identité collective.

Ça c’était le passé, maintenant l’avenir est ouvert et d’autres combats se préparent.

La situation évolue, la mobilisation continue

21 février 2006

Rapide point sur la situation ce mardi soir : nous avons aujourd’hui reçu une réponse de la société BlueComm à notre communiqué. Ses responsables se disent prêts à satisfaire nos revendications et nous ont proposé pour la première fois aujourd’hui un texte de contrat. Il s’agit là d’avancées que nous ne négligeons pas. On peut même parler d’une véritable victoire si ces belles paroles devaient se concrétiser.

Toutefois, les choses semblent loin d’être aussi claires puisque le contrat proposé conserve la rémunération par défaut de 12 EUR brut, en ouvrant cependant une possibilité d’obtenir le paiement d’heures supplémentaires. Nous n’avons pas obtenu de réponse à l’heure actuelle au sujet du remboursement des frais et du processus de validation des questionnaires. Nous faisons également examiner le contrat qu’on nous a proposé par un juriste avant de nous prononcer sur le sujet.

Bref, face au flou qui demeure et après avoir été longtemps bercés de promesses par les responsables de BlueComm (ils nous promettent les contrats depuis 1 mois et demi !), le collectif Flexblues continue de se mobiliser et attend d’avoir du concret en main.

Pour marquer votre soutien et rencontrer les flexworkers en grève, un rassemblement est prevu ce jeudi 23 février, devant la Bourse à Bruxelles, à 13h30.

propulsé par spip | hébergé par alterezo | interface d'administration
Dernière mise à jour du site : 16 mai 2008